Vous connaissez sûrement et utilisez peut-être quotidiennement ce bout de papier initialement jaune qui permet de garder des notes précieuses : le post-it ! Chacun d’entre nous le connaît, les particuliers comme les professionnels, car, il rend notre vie plus pratique et plus ordonnée. Mais, comment est né ce concept du post-it ?

Quelle est donc la véritable histoire de ce bout de papier qui nous rend service plus d’une fois dans notre quotidien ? Cette invention unique n’est pas là par hasard… ou presque ! Nous allons donc vous détailler ce qui fait le charme de ce papier jaune si précieux.

Post-it : l’invention d’une nouvelle colle.

Durant l’année 1965, un chimiste nommé Spencer Silver travaille dans l’entreprise 3M (Minnesota Mining Manufactoring). Il y a pour mission de fabriquer une colle forte. Hors, il rencontre quelques difficultés et, se retrouve avec une colle adhésive et poisseuse. Réalisée par pur hasard et fruit d’une erreur, ce type de colle a la spécificité de coller peu sur une surface.

Elle peut également être collée et recollée à l’infini partout où on le souhaite. Mais, ce n’était pas le but de ce chimiste, assez mécontent de sa découverte. Il essaie quand même de la commercialiser sous forme de spray pour le grand public mais, cette nouvelle colle ne rencontre pas de succès et tombe dans l’oubli total…

Post-it notes: le principe de la sérendipité.

Cette petite définition est en lien direct avec l’histoire du post-il.

La sérendipité est le fait de créer ce que l’on ne cherchait pas. Il s’agit d’un concept de découverte par erreur, comme les origines-mêmes du post-it.

La sérendipité est donc en lien direct avec le pur hasard et les découvertes scientifiques. Le post-il a donc été créé par ce principe car, il s’agit d’une trouvaille chanceuse qui a aboutit à la réalisation d’un objet qui existe bien aujourd’hui : le post-it !

Le chercheur Art Fry.

Pendant l’année 1974, un chercheur en laboratoire nommé Art Fry va enfin révéler l’histoire célèbre du post-it. En effet, comme tous les dimanches, il participe à une chorale religieuse et, rencontre des difficultés pour garder en place ses marque-pages sur son livre de psaumes. Ces petits bouts de papier ne cessent de tomber pendant ses répétitions.

Il a alors une idée de génie : il se souvient surtout de son collège Spencer Silver qui avait créé une colle assez particulière des années auparavant. Il tente donc de s’en inspirer en alliant cette colle à un papier et, cette alliance a fonctionné pour ses cours de chants.

Il lui a fallu près d’un an et demi pour finaliser ses créations de post-it dans les moindres détails techniques. De même, il a pris presque cinq ans pour pouvoir fabriquer des grands stocks.

Notes repositionnables : un succès au fil du temps ?

Le nom-même du post-it vient de l’anglais « to post » qui signifie poser. Ce concept du post-il permet de posséder des notes bien organisées et de ne pas les perdre. Aujourd’hui, on ne saurait s’en passer mais, cela n’a pas toujours été le cas.

En effet, à ses débuts, lors de la commercialisation, il ne fût pas trop remarqué. Ce n’est qu’au moment où il devient très utile pour les entreprises américaines que son succès devint fulgurant.

Aujourd’hui, pour le bureau notamment, nous pouvons acheter tous types de Post-It de la taille standard (7 cm sur 7) ou plus petite.

Crédit photo : lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *