Alors que la crise du coronavirus a eu un impact considérable sur le secteur de l’événementiel, le fondateur de Chefing, Théobald de Bentzmann, y voit une opportunité pour changer les mentalités et faire évoluer le secteur. En effet, ce dernier souhaite que l’événementiel bascule vers un modèle plus stable, innovant et responsable.

Annulations de masse et renouveau d’après-crise

Depuis le début de la crise sanitaire, le secteur de l’événementiel français a déjà enregistré une perte supérieure à 15 milliards d’euros. Annulations, politiques de crise, restrictions budgétaires…

Au total, selon une enquête menée par Professional Crisis Management Association (PCMA), 87% des professionnels déclarent avoir été dans l’obligation d’annuler tous leurs événements prévus jusqu’à la fin juin.

Face à cette situation aussi inédite que pénalisante pour de nombreux acteurs, 81% des personnes interrogées déclarent penser à changer leur manière de gérer leurs contrats et leurs assurances.

En effet de nombreuses entreprises ont tiré des leçons de cette crise et ne souhaitent plus se retrouver dans des situations aussi délicates que celles vécues actuellement.

Cependant, cette crise, aussi violente soit-elle d’un point de vue économique et social, n’a pas eu que des retombées négatives.

Le coronavirus a forcé les entreprises dans l’événementiel à s’adapter, à trouver des alternatives (en utilisant le numérique par exemple) ou à proposer des solutions plus durables, en lien avec les problématiques du monde actuel.

Chefing, l’événementiel traiteur responsable par Théobald de Bentzmann

Alors que l’avenir économique de nos sociétés demeure flou et que le spectre d’un nouveau confinement plane toujours au-dessus de nos têtes, Théobald de Bentzmann croit en une relance forte du secteur de l’événementiel.

À l’heure de l’après-crise, il faut remobiliser le secteur et tous ses collaborateurs. L’objectif étant de redonner goût aux rassemblements et éviter une forme de « confinement psychologique » qui pourrait toucher les salariés à l’issue de cet épisode sanitaire et social si particulier.

L’entreprise de Théobald de Bentzmann, Chefing, entend relancer cette cohésion salariale en proposant de nombreux ateliers adaptés afin de respecter les mesures de distanciation sociales.

Se décrivant comme une entreprise spécialisée dans l’événementiel traiteur, la société française de Théobald de Bentzmann, s’engage en faveur de l’environnement. En effet, depuis sa création en 2019, Chefing propose des ateliers sans matières plastiques… Une initiative responsable en 2019, mais qui, en 2020, devient plus qu’impérative pour l’avenir du secteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *