Le « syndrome de l’imposteur » est courant même pour ceux qui ont conquis le sommet de leur carrière professionnelle. Dans cet article, vous trouverez trois méthodes pour rester motivé, concentré et devenir un leader efficace.

Cela arrive enfin. L’opportunité dont vous rêviez depuis le début de votre carrière est si proche que vous pouvez presque la toucher. Mais au lieu de le célébrer, vous vous sentez malheureux parce que vous sentez que vous ne le méritez pas. Cela vous semble-t-il familier ? Vous n’êtes pas le seul. Le « syndrome de l’imposteur » est partout et fait que toutes sortes de personnes qui réussissent se sentent comme des fraudeurs.

Surmonter la complaisance

Si vous sentez que vous pouvez en faire plus, il est peut-être temps d’en faire plus. Avez-vous déjà vu quelqu’un progresser depuis sa zone de confort ? Votre zone de confort peut vous sembler en sécurité, mais vous éloigne de la croissance. Vous pouvez surmonter la complaisance et sortir de votre zone de confort ou vous pouvez attendre d’être obligé de changer par votre propre environnement.

Voici d’autres conseils utiles en vidéo :

Si vous choisissez la deuxième option, vous ne verrez pas le même succès que ceux qui ont décidé d’évoluer tôt. Cependant, si vous arrêtez de vous apitoyer sur votre sort d’être un imposteur et utilisez ces sentiments pour construire une version plus optimale de vous-même, vous pourriez obtenir des résultats dont vous n’avez même jamais rêvé.

Oser être différent

Avez-vous l’impression que n’importe qui pourrait faire exactement la même chose que vous ? Que tu n’as rien de spécial ? Se sentir comme une fraude peut détruire votre estime de soi et affecter votre productivité.

Bien que la cause première du syndrome de l’imposteur ne soit pas claire, l’insatisfaction de soi est causée par la comparaison sociale. Parfois, la société nous dit, et nous nous disons, que nous ne rentrons pas dans le moule. Arrêtez d’essayer de réaliser ce que les autres vous disent de faire et d’essayer de vous mesurer à l’idée du succès de quelqu’un d’autre. Afin de changer votre état d’esprit, vous devez comprendre qu’être différent, c’est aussi penser différemment.

Embrasser la douleur

Nos expériences de vie, à la fois douloureuses et joyeuses, façonnent les personnes que nous devenons. Tout comme les émotions positives, la douleur est une partie nécessaire de la vie qui nous rapproche d’une compréhension plus profonde du monde qui nous entoure. Tout le monde, à un moment ou à un autre, a ses propres combats. Cependant, c’est une décision personnelle de laisser cette douleur nous façonner.

Avoir des pensées perturbatrices peut être désagréable et stressant. Cependant, en nous permettant de ressentir de la douleur et de l’inconfort, nous acceptons la vérité de notre situation et nous nous donnons une chance d’en apprendre davantage. Lorsque nous embrassons une émotion négative, il est plus facile de reprendre le contrôle de notre propre situation. D’un autre côté, cacher ou éviter nos émotions implique de déplacer le fardeau vers un problème à long terme plus important comme le stress chronique, la dépression ou le déni de vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.