Dans cette période difficile d’après crise sanitaire, il est prudent de se préparer au pire des scénarios à savoir la crise économique. Les entreprises, jusque là aidées par l’Etat et leur report / suspension d’échéances obligatoires et leurs prêt spéciaux, vont désormais affronter seules les conséquences du confirnement.

Entre licenciement, régoranisation, retrait de fonds, les dirigeants et les salariés vont faire face à de grandes difficultés jusqu’à la fin de l’année.

A cela s’ajoute le coût de la vie en perpétuelle hausse, les ménages restent les toutes premières victimes de ces changements importants au quotidien. Afin de pouvoir joindre les deux bouts et vivre en toute commodité, nombreux sont ceux aujourd’hui qui ont recours aux prêts bancaires.

Plusieurs d’entre eux sont dans l’incapacité de rembourser leurs dettes en raison d’un manque de méthode dans l’autogestion de leur actif. Pour épauler ceux dans le besoin dans cette phase complexe, voici quelques techniques à mettre en œuvre pour éviter le surendettement.

Réaliser un budget strict mensuel

Si vous souhaitez garder le contôle sur votre autonomie et votre capital financier, il est primordial de réaliser un budget. Pour ce faire, commencer par calculer votre « reste à vire ». Il s’agit de la somme qui sera à votre disposition une fois les différentes charges soustraites du total de vos avoirs mensuels.

Il sera primordial de calculer tous ses revenus (salaires, primes, aides publiques, revenus sur patrimoine ou capital) et de n’oublier aucune charge afin d’éviter que le compte se fausse (loyer, les différentes factures, nourritures, vêtements, essence, abonnements, loisirs…).

Deux situations peuvent avoir lieu : 

  • Si le reste à vivre est encore significatif, vous pourrez réaliser des épargnes pour prévoir efficacement les aléas de la vie
  • Si le reste à vivre est négatif, c’est que vos charges sont plus importantes que vos revenus. Dans ce cas, faites des concessions et trouvez des méthodes pour dépenser moins.

Faire appel à un syndic de faillite

De nombreuses personnes ont encore du mal à parler de leurs situations financières. Et pourtant, il est toujours important de se faire aider si l’on ne dispose pas des compétences requises pour manager en toute efficience sa bourse.

Le syndic de faillite est le meilleur des professionnels qui soit en mesure d’aider les victimes d’endettements à régler le problème plus sereinement. Il s’agit en effet d’un expert autorisé par la loi à intervenir auprès des particuliers ou même des entreprises. Sa prestation a pour objectif de redresser les situations financières des personnes en difficulté.

Le procédé se fait de manière simple : après l’exposition de la situation du client, l’expert réalisera des études et toutes les démarches nécessaires afin que ce dernier jouisse des moyens idéaux pour gérer ses avoirs.

À l’écoute et expérimenté dans l’accompagnement des individus surendetté, les aptitudes en matière financière de ces spécialistes garantissent une parfaite gestion budgétaire. À la clé, des conseils, astuces et même la négociation de vos modalités de remboursements si la situation est amplement critique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *