Si les débats sont vifs au sujet du degré d’importance du petit déjeuner en comparaison aux autres repas, les besoins de l’organisme en énergie pour affronter une matinée chargée sont incontestables. Prendre son petit déjeuner au bureau représente une alternative idéale pour le travailleur trop pressé.

Le petit déjeuner, principale source d’énergie pour la journée

Nous passons environ une dizaine d’heures sans manger pendant la nuit. L’organisme puise, alors, l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement dans les réserves. Cela explique la sensation de fatigue ou de paresse que l’on ressent le matin. Il est primordial de refaire le plein de calorie (unité de mesure de l’énergie) au réveil pour pouvoir affronter le programme souvent chargé du matin.

Le petit déjeuner apporte les nutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Sauter le premier repas de la journée vous expose, donc, à un risque élevé de carence, notamment en glucide. Le glucide est source de glucose/sucre. Autant que l’oxygène, le glucose alimente les organes du corps humain.

Un manque de glucide peut, ainsi, se manifester par un malaise du à l’hypoglycémie, des troubles de la concentration et de la mémoire et/ou une grosse fatigue. Les travailleurs, ont, pourtant, davantage besoin de capacités cérébrales et physiques optimales le matin.

Par ailleurs, rater le petit déjeuner nous pousse à intégrer de mauvaises habitudes alimentaires qui nuisent à la santé. En effet, nous avons tendance à combler le petit creux ou la grande sensation de faim par le grignotage d’aliments trop riches en gras ou en sucre comme les biscuits et autres petits gâteaux.

La composition d’un petit déjeuner équilibré

Un petit déjeuner parfaitement équilibré doit combler les besoins nutritionnels de l’organisme en glucide, protéine, glucide, en minéraux et en nutriments.

D’après le PNNS (Programme National Nutrition Santé), le petit déjeuner idéal doit est composé de :

– 1 boisson chaude (thé, café, chocolat) ou froide (eau) non sucrée,

– 1 produit laitier : lait, yaourt, fromage blanc,

– 1 produit céréalier riche en fibre : pain complet, céréales sans sucre,

– 1 fruit de saison : à défaut de fruit frais, optez pour un verre de jus de fruit ou de la compote sans sucre.

Comment s’organiser pour ne pas manquer le petit déjeuner ?

D’après les résultats d’un sondage réalisé par l’IFOP pour Lavazza, en 2019, 13% des salariés français ne prennent pas leur petit déjeuner.

Le manque de temps représente la principale cause de l’omission du petit déjeuner notamment pour les travailleurs. Une meilleure organisation constitue, donc, la meilleure solution pour ne pas rater le petit déjeuner.

Le travailleur devrait prendre l’habitude de se lever un peu plus tôt chaque matin pour se préparer et déguster un petit déjeuner équilibré ou de préparer un petit déjeuner complet la veille au soir à déguster dès le réveil avant le départ de la maison ou à emporter pour être apprécié sereinement au bureau.

De plus en plus d’entreprises organisent des petits déjeuners au bureau. En plus d’accommoder et de motiver au mieux les employés, ces moments représentent des occasions privilégiés pour des échanges fructueux entre collaborateurs. Des enseignes spécialisées assurent la préparation et la livraison de petits déjeuners équilibrés en entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *