Embaucheriez-vous un comptable sans formation en comptabilité ? Et un médecin qui n’avait pas été à l’école de médecine ? On a tendance à convenir que la plupart des emplois qualifiés nécessitent une certaine formation formelle. Pourtant, pour l’un des métiers les plus essentiels au succès de l’entreprise, on recrute souvent des personnes sans aucune formation : le management.

Beaucoup de gens sont promus à des postes de manager parce qu’ils étaient bons dans d’autres choses. Ils étaient un bon ingénieur ou un bon collecteur de fonds. On leur a donc demandé de gérer des ingénieurs. Le problème est que les compétences nécessaires pour gérer une équipe sont complètement différentes de celles de la qualification d’origine de la personne.

Manager, un métier à part entière

Pour être un bon manager, il faut avoir certaines compétences. Vous devez savoir définir des attentes claires. Il faudra en outre savoir déléguer des responsabilités, vérifier le travail recruter les bons profils et les développer. Vous devriez aussi savoir résoudre les conflits. C’est un travail difficile. Et cela ne vient pas naturellement à la plupart des gens. C’est pourquoi la plupart des gens commettent de nombreuses erreurs en apprenant. Les entreprises fournissent généralement des soutiens. Certains managers sont envoyés à des cours de formation en management d’un ou deux jours. Durant ces séances, ils sont censés apprendre les bases.

Voici pourquoi il y a de mauvais managers :

Pourtant, deux jours de formation ne seraient pas suffisants pour maîtriser ce domaine. D’autres managers n’ont même pas suivi de formation de base. Ils sont simplement laissés à eux-mêmes au sein d’une organisation.

Les erreurs courantes

Dans un tel contexte, il n’est pas surprenant de voir des tas de mauvais managers. Ils attribuent le travail sans être clairs sur ce qu’ils veulent. Il y en a qui frustre leur personnel lorsqu’ils continuent à le renvoyer pour des révisions, sans jamais avoir défini une vision claire au départ. On découvre des managers qui ne résoudront pas les problèmes. Ils traitent généralement les employés comme des enfants rebelles.

La qualité des managers a pourtant un impact direct sur les résultats  d’une entreprise. Cela a aussi un effet sur sa capacité à attirer et à retenir les bons salariés. Les mauvais managers chassent les bonnes personnes et empêchent les équipes de réaliser de belles performances.

Une mauvaise pratique

Les employeurs ne considèrent généralement pas le management comme une compétence en soi. Ils voient quelqu’un qui est bon dans leur fonction et supposent qu’ils seront bons pour gérer d’autres personnes. Ils n’apprécient pas suffisamment les compétences nécessaires pour faire la transition vers la gestion.

Par ailleurs, les entreprises n’ont pas les ressources pour former les gens à apprendre une compétence nouvelle et compliquée. Apprendre à gérer n’est pas un processus court. Celui-ci est en effet particulièrement long, qui nécessite le soutien continu de managers plus expérimentés. Ces derniers peuvent encadrer les nouveaux managers. Les employeurs feraient bien d’envisager de jumeler de nouveaux managers avec des collaborateurs plus expérimentés. Mais pour cela, il faudra d’abord valoriser le management comme une compétence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *