Avec de plus en plus d’entreprises qui choisissent d’externaliser leur travail, c’est le moment idéal pour devenir freelance. La flexibilité et l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée sont quelques-uns des avantages incroyables à espérer. Cependant, l’un des inconvénients de la pige peut être la tâche souvent ardue de négocier vos propres tarifs.

Tous les freelances n’ont pas l’avantage d’une formation d’experts en négociation de contrats. Pourtant, presque tous les freelances peuvent utiliser quelques conseils pour maximiser leurs revenus et augmenter leur satisfaction au travail. Considérez ces conseils pour négocier vos meilleurs futurs contrats d’indépendant.

Connaître la perception du client de sa valeur

Quel est le bon prix pour votre service compte tenu de la valeur que vous apporterez au client ? Dans le cadre de votre stratégie de tarification, pensez à ce que vos talents et votre formation permettent un meilleur contrat.

Fixez vos tarifs d’indépendant en fonction de la perception du client des résultats de votre expertise. Par exemple, y a-t-il une augmentation des ventes prévue à la suite du service que vous proposez ? S’il y en a, au lieu de facturer à l’heure, vous pouvez proposer une facturation en fonction de la valeur de vente prévue.

Classer et prioriser

Les négociations peuvent être tendues et vous n’obtiendrez peut-être pas tout ce que vous vouliez. Il est donc essentiel de classer vos désirs et vos besoins et d’identifier les mesures que vous pouvez prendre pour atteindre vos objectifs. Tout aussi important, classez les désirs et les besoins de votre client. Quels sont ces articles qui vous coûtent peu ou rien et que le client tient en haute estime ?

Voici des conseils en vidéo :

Plus bas dans vos priorités, énumérez les petits avantages dont vous pouvez vous passer. Contre chaque élément que vous êtes prêt à concéder, nommez une concession de valeur presque égale à laquelle vous demanderiez à votre client de renoncer.  Lors de l’établissement des priorités, entraînez-vous à réfléchir à ce à quoi vous pouvez dire non sans faire échouer des négociations constructives. Comprenez à quoi vous pouvez dire oui sans compromettre vos résultats.

Créer une solution gagnant-gagnant

Le modèle indépendant offre de nombreux avantages à la fois au freelance et au client. Gagnez plus d’emplois en créant des solutions qui maximisent les gains des deux côtés. Lorsque les deux parties sont satisfaites de l’accord, il y a plus de chances de parvenir à un partenariat réussi et durable.

Pour structurer un contrat indépendant gagnant-gagnant, créez plusieurs offres simultanément. Toutes les propositions doivent être de valeur approximativement égale pour vous. Si le client rejette toutes les propositions, demandez-lui laquelle il préfère et quelles parties des autres sont les plus attrayantes. Leur réponse peut fournir un indice vital sur où trouver plus d’opportunités de création de valeur.

Négocier la portée et les produit livrables

Les freelances chevronnés utilisent leur formation et leur expérience pour négocier au-delà du prix. Il est essentiel de s’entendre au préalable sur la portée du travail et les livrables. Cette approche évite le fluage de la portée, c’est-à-dire lorsqu’un client apporte des modifications aux livrables attendus sans accord préalable ou sans ajustement de la tarification du contrat.

Il est rare qu’un projet se déroule sans changement dans les attentes. Cependant, il est nécessaire de contrôler le moment et la manière dont les changements sont introduits. Sinon, vous pourriez vous retrouver avec un projet qui ne se termine jamais car à chaque fois que vous terminez une exigence, le client vous demande d’ajouter plus de modifications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *